La question de l’eau

L’accès à l’eau est un droit humain universel

Quand il manque l’eau courante dans un village, c’est tout son développement qui est entravé. Pour la vie quotidienne des habitants, pour le bétail et l’agriculture ; mais aussi du fait des problèmes d’hygiène, qui touchent avant tout les femmes, les enfants et les personnes âgées.

 FCS a donc choisi de s’impliquer dans l’installation de réseaux d’eau potables, en partenariat avec le gouvernement. A l’heure actuelle, 3 villages ont déjà été équipés.

 Nos réalisations

A Garnakar, les travaux d’adduction entrepris ont permis d’acheminer sur 2km l’eau provenant de 3 sources différentes situées à 1.650m d’altitude vers un réservoir situé à 1.027m ; puis d’assurer la distribution dans chaque maison (une trentaine). L’inauguration a eu lieu en mai 2008.

En 2009, FCS complété les travaux de construction du réseau d’eau potable du village de Norachen (Hadrout – Haut-Karabakh) en raccordant les bâtiments publics (école, maternelle, dispensaire) à l’un des 3 réservoirs construits par le gouvernement et inaugurés le 23 octobre 2009. Nous avons aussi réparé le système d’évacuation des eaux usées de l’école, et assuré la réfection des sanitaires.

Par ailleurs, FCS a financé l’ameublement et les fournitures de l’école, et la reconstruction de toitures de maisons détruites par des intempéries.

A Gazarahogh, de la même façon, 2km de tranchées et de poses de canalisations ont été nécessaires pour amener l’eau potable de sa source jusqu’au réservoir de 50 tonnes à l’entrée du village, puis jusqu’aux 23 habitations équipées d’un robinet et d’un compteur. L’inauguration a eu lieu en mai 2011.