L’Arménie

L’Arménie est la plus petite des ex-républiques soviétiques (29.800km²), indépendante depuis 1991. C’est un territoire montagneux et enclavé, ayant des frontières terrestres avec la Turquie (à l’est), la Géorgie (au nord), l’Azerbaïdjan (à l’est) et l’Iran (au sud). Le peuple arménien, une des plus anciennes civilisations du monde, peut s’enorgueillir d’un riche héritage culturel et religieux. Laïc de nos jours, le pays fut le premier à adopter le christianisme comme religion d’état en 301.

Éprouvée par la triple épreuve du tremblement de terre de 1988, de l’effondrement de l’URSS et du conflit contre l’Azerbaïdjan en 1991 pour le contrôle du Haut-Karabakh, l’Arménie se reconstruit pas à pas mais doit encore faire face à de grandes épreuves, en particulier le blocus imposé par ses voisins turc et azéri, qui entrave grandement les échanges.

Le secteur industriel, moderne et prédominant jusqu’en 1990, a beaucoup souffert de ces bouleversements. Ainsi, la part de l’agriculture et de l’élevage dans l’économie du pays a gagné en importance, et représente désormais plus de 40% des emplois – raison pour laquelle FCS essaie, à sa mesure, d’y apporter sa pierre.

Car l’Arménie ne peut pas se redresser toute seule. Ses quelques 3 millions d’habitants sont très dépendants des investissements, des aides internationales et diasporiques, et bien sûr des actions de terrain.